Accéder au contenu principal

Sélection

#PLIB2020 Ma sélection de 20 livres pour le Prix de l'Imaginaire Booktubers App

J'ai l'honneur de faire partie du jury du Prix de l'Imaginaire Booktubers App 2020, qui récompense un roman de SFFF parmi 124 présélectionnés. En tant que juré j'ai dû, pour la première session de votes, choisir 20 titres, lus ou non. Voici donc les livres qui m'interpellent le plus :
Agravelle ou l'Envers du Temps, Maxime Herbaut, éd. Inceptio Alchimistes, Jean-Pierre Favard, éd. Séma Ceux qui ne peuvent pas mourir, Karine Martins, éd. Gallimard jeunesse Cendres, Johanna Marines, éd. SNAG Chevauche-Brumes, Thibaud Latil-Nicolas, éd. Mnémos Engrenages et sortilèges, Adrien Tomas, éd. Rageot Je suis fille de rage, Jean-Laurent Del Socorro, éd. ActuSF La lyre et le glaive, Christian Léourier, éd. Critic L'Apprentie Faucheuse, Justine Robin, éd. Le Héron d'Argent Le Crépuscule d'Aesir, Elie Darco, éd. Plume Blanche L'Ensorceleur de choses menues, Régis Godyn, éd. L'Atalante Le Phare au corbeau, Rozenn Illiano, éd. Critic Les Brumes de Cendrelune, Georgia…

La Confrérie du Serpent, tome 1 : L'Invasion, d'Annie Lavigne


Annie Lavigne est une jeune romancière autoéditée qui a plusieurs séries à son actif : Avana, Marie de la mer, ou encore La Confrérie du Serpent, dont elle m'a envoyé le premier tome : L'Invasion. Ce récit est un mélange de science-fiction et de thriller ésotérique, et en lisant la quatrième de couverture, il avait tout pour me plaire.

________________________________________

Dans un monde régi par la peur des attentats qui permet un contrôle total des population, et une société de consommation abrutissante, plus personne n'a conscience de sa servitude à un ordre mondial établi depuis des millénaires : la Confrérie du Serpent. Cette confrérie, dirigée autrefois par des dieux reptiliens, est maintenue en vie par les Serkys, des créatures mi humaines mi reptiles, dont les pouvoirs leurs permettent d'asservir l'humanité : cataclysmes, capitalisme, téléréalités, attentats, guerres, ils se nourrissent des peurs humaines et rêvent d'assoir leur suprématie au grand jour, pour de bon. Seulement, les Gardiens, des hommes ayant réussi à déverrouiller les dons cachés au sein de leur ADN latent, leur mettent des bâtons dans les roues depuis tout ce temps et souhaitent, eux, révéler la lumière aux hommes, et repousser les Serkys jusqu'aux confins de l'univers. C'est au sein de cette bataille millénaire et occultée que Viviane Robert, jeune archéologue, va se retrouver catapultée, après avoir reçu un appel inquiétant de son père, Laurent Robert. Ce dernier lui révèle les mystères d'une tablette d'argile datant de Sumer : l'histoire des Serkys et des Gardiens, à laquelle Viviane ne peut croire, jusqu'à l'enlèvement sous ses yeux de celui-ci. Débute alors une course contre la montre pour sauver l'humanité : en effet, une étrange planète, Nibiru, s'approche dangereusement de la Terre, et est à l'origine d'intenses catastrophes. Cependant, elle serait d'une importance capitale pour la sauvegarde humaine. De pays en pays, poursuivis par les Serkys, Viviane et son équipe de Gardiens devront résoudre des énigmes vieilles de plusieurs centaines d'années afin de sauver, peut-être, leur race des griffes reptiliennes...

________________________________________

Un synopsis très alléchant, et au fort potentiel ! Aimant bien tout ce qui est mystères ésotériques et historiques, j'ai lu ce roman facilement. L'écriture est fluide, les actions s'enchaînent sans répit, pas le temps de s'ennuyer et de tergiverser. De plus, on sent que l'autrice a fait un bon travail de recherche : les données historiques et géographiques sont précises et intéressantes, et on voyage agréablement en compagnie de Viviane et de ses comparses à travers le monde. Mention spéciale aux chapitres se passant à Rome, on a vraiment envie d'en savoir plus sur les archives du Vatican ! L'univers est plutôt bien planté et le mélange des différents mystères ésotériques intéressant : les crânes de cristal, Babylone, Lilith, Sumer, Quetzalcóatl, etc. L'autrice a réussi à rendre tout cela digeste bien que peu crédible.

En effet, c'est là où le bât blesse... La mise en place très (trop) rapide de l'intrigue ne permet pas de s'attacher aux personnages, ni de rendre le récit très plausible. L'héroïne est beaucoup trop naïve et "girouette"pour qu'on l'apprécie vraiment : par exemple, son père vient de mourir, le soir même elle se trouve un amant, puis part sauver l'humanité avec une troupe de Gardiens dont on ne sait pas grand-chose, si ce n'est qu'ils peuvent courir très vite et doivent avoir beaucoup d'argent pour se déplacer à travers le monde aussi facilement. L'explication des pouvoirs des Gardiens, ces humains évolués, est également trop peu vraisemblable : l'ADN inutilisé qui se "débloquerait" comme ça, en une myriade de pouvoirs magiques m'a paru grotesque. À la rigueur, l'exploration de l'inconscient collectif, l'accès à des connaissances enfouies, pourquoi pas une grande endurance physique, cela m'aurait semblé beaucoup plus adéquat et suffisant, étant donné l'utilisation de ces pouvoirs tout au long du récit. Le récit souffre donc de raccourcis commodes et d'un gros manque de plausibilité.
Au niveau du discours, il y a des maladresses de style, mais ce qui m'a le plus frappée, ce sont les dialogues, que j'ai trouvé trop rigides et mal travaillés : les personnages débitent des connaissances encyclopédiques qui auraient davantage leur place dans la narration. Les mystères ne sont pas résolus de façon fluide, et le sont beaucoup trop facilement... Sans parler de la manifestation des pouvoirs de Viviane, qui semble pouvoir les maîtriser en cinq minutes chrono.
Je ne vais pas m'étendre davantage sur les points négatifs, mais il aurait fallu, selon moi, retravailler les personnages et leurs interactions, la résolution des problèmes et les dialogues, les rendre plus "vrais". Mais peut-être que les prochains tomes sont meilleurs...

Je pense que ce roman peut plaire à celles et ceux qui souhaitent se plonger dans un roman d'aventures sans se poser de questions, mais selon moi il souffre trop d'imperfections, aussi bien sur le fond que sur la forme.


Ce roman a été lu dans le cadre du 7e challenge de littérature de l'imaginaire.



La Confrérie du Serpent, tome 1 : L'Invasion, Annie Lavigne, autoédition.

Commentaires

Articles les plus consultés